Pénitence Onirique – Vestige

écrit par M.
0 commentaire

[vc_row][vc_column][vc_column_text]

Pays : France
Genre : Black Metal Atmosphérique / Post Black Metal
Label : Les Acteurs de l’Ombre
Date de sortie : 6 Décembre 2019

Après un premier opus, V.I.T.R.I.O.L., largement salué par la critique, Pénitence Onirique revient cette année avec Vestige, un album très caractéristique de ce que propose son label d’origine, Les Acteurs de l’Ombre. Il faut dire que dans le domaine du black metal atmosphérique français, ce label est passé maître dans l’art des productions soignées et exigeantes, avec des concepts toujours plus novateurs (Pensées Nocturnes, The Great Old Ones, Asphodèle). Même si le groupe donne peu de concerts, il a le mérite de sélectionner des scènes et festivals propices à partager un univers éthéré ainsi qu’une identité visuelle marquante.

Vestige commence donc avec le premier morceau “Le Corps Gelé de Lyse”, qui sonne dès le départ comme énormément de groupes de “black metal atmosphérique à capuche”, mais les compositions affûtées révèlent un aspect complètement indispensable, le chant. Dans Vestige, pas moins de trois niveaux de chants se superposent : chant black hurlé, chant growlé et chant clair éthéré. L’alternance des trois donne un rendu particulièrement magistral qui arrive à relever n’importe quel morceau au rang d’instant solennel. “La Cité des Larmes” est un titre marquant aux mélodies omniprésentes, le chant est travaillé, l’ambiance est propice à l’introspection.

“Les Sirènes Misérables” reste à mon sens le morceau le plus réussi de l’album, intense et aérien, qui rassemble les meilleurs éléments du black metal atmosphérique, à savoir un tempo accéléré, des claviers envoûtants et un chant cathartique. Vestige est un opus que l’on prend le temps de réécouter afin d’en savourer le contenu, c’est le signe d’un album riche et fouillé, avec un concept suffisamment universel pour capter notre attention, la mort. À travers ces six pistes, ce sont six exemples qui sont donnés pour explorer ce thème ô combien important à travers des compositions violentes et intenses. Souffrance, désespoir, espérance, toute la palette d’émotions est exploitée, la mort se révèle tour à tour porteuse de lumière, salvatrice, destructrice, et les membres de Pénitence Onirique agissent en qualité de nécromanciens. Leur black metal devient le medium privilégié pour faire parler nos morts.

Par ailleurs, il aurait été intéressant d’insérer un le livret contenant les paroles des chansons. Cela peut paraître un détail pour certains, mais la tendance générale privilégie les photos promo du groupe au détriment des paroles, qui sont pourtant très importantes, notamment quand on veut mettre en avant un album concept. Il s’agit d’un album de cinquante-trois minutes qui laisse largement le temps de développer un thème et une ambiance atypique. On notera la présence d’un interlude instrumental au milieu de l’album, comme pour nous maintenir dans l’atmosphère de ce Vestige, mais assez dispensable à mon sens. L’album se termine donc sur un titre éponyme très élégant, à la fois brutal et sophistiqué, avec des envolées atmosphériques particulièrement efficaces, rappelant bon nombre de productions black metal québécoises de ces dernières années, comme Cantique Lépreux.

Vestige réussit le pari de sonner encore plus atmosphérique que V.I.T.R.I.O.L. Moins axé sur une ambiance ésotérique, Pénitence Onirique développe des compositions riches au service d’un univers poétique, un concept mortuaire captivant. Cependant, même si Vestige est un album qualitatif, il laisse à la fin de l’écoute une sensation de déjà entendu, des riffs redondants, preuve sûrement que le style semble s’essouffler peu à peu, en dépit de très bons éléments, et c’est dommage, car le potentiel est bien présent, mais les qualités de l’album finissent par devenir des défauts au fil du temps. On espère juste que le groupe prendra un tournant inédit pour son prochain opus. Quoiqu’il en soit, Pénitence Onirique n’a pas à rougir de son succès, Vestige est un bon album et en fait donc une belle surprise de cette fin d’année.

[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_empty_space][/vc_column][/vc_row][vc_row][vc_column][vc_video link= »https://youtu.be/jfmVV6MhIHA » align= »center »][/vc_column][/vc_row]

Laisser un commentaire